21-22-23 Juin 2013: NAVIGATEURS DE TERRE

juin 13, 2013  |  by Pietro Rosenwirth  |  Calendrier


Majano, 21-22-23 Juin 2013

UN (FAUX) INTRUS ENTRE LES NAVIGATEURS DE TERRE

Cet été j’aurais du et voulu partir pour la Scandinavie pour la 4ème édition de « Voyager pour un rêve : au-delà des barrières » ; des difficultés tant économiques comme de coordination avec les Organismes touristiques des pays que j’aurais traversé m’ont porté à décider de ne pas risquer et de reporter le voyage au 1er Juin 2014.

Comme j’avais tout fait jusqu’à 10 jours avant la date de départ prévue, j’avais pensé à beaucoup de choses sauf à quoi faire de juin à août : avec un voyage de  80 jours dans la tête…  Je ne sentais pas aucun besoin d’organiser mon été !

Toutefois, en ayant gardé et renforcé les contacts avec beaucoup d’autres voyageurs, j’ai consulté aussi Italo Barazzutti, le Navigateur de terre par antonomase ! Lui et son aimée Thelma (il y a différents types de motos, mais certaines ont quelque chose en plus.. !), ils ont visité des endroits incroyables, ouvert des chemins et indiqué à beaucoup de gens l’itinéraire pour des merveilleux voyages à la découverte du Monde et d’eux-mêmes ! Depuis quelques années, Italo a décidé de partager cette passion avec la claire intention de donner envie et d’encourager à larguer les amarres du connu et du sûr au plus de gens possible : il a écrit des livres, il présente ses voyages et il organise chaque année un Festival pour et des Navigateurs de Terre, a Majano (Ud).

On en a parlé et j’ai accepté avec plaisir son invitation à participer ; et ce n’est pas tout : il m’a aussi demandé de parler, de raconter mes voyages, ce qui me pousse à le faire malgré mon état de santé, on peut dire précaire en utilisant un euphémisme, et des difficultés supplémentaires dont j’ai été forcé, par conséquent, à trouver des solutions.

J’ai dit tout cela à Italo parce que je me croyais un « intrus » parmi les Navigateurs de Terre : comment on peut comparer l’un de mes voyages à travers des pays européens, réalisés en solitaire avec mon scooter-trike multi-adapté, aux fantastiques voyages transcontinentaux dont je savais que les autres Navigateurs auraient parlé.. ?

Italo, avec son courage contagieux et avec la sincérité qui le caractérise toujours , m’a tout simplement dit que ce ne sont pas les kilomètres parcourus, ou le véhicule à moteur utilisé, qui distinguent un Navigateur… Mais l’esprit qui l’anime, la curiosité qui lui fait affronter les kilomètres sous le soleil brûlant ou sous des pluies torrentielles juste pour aller un peu plus avant, juste pour voir ce qu’il y a sur la prochaine ligne de l’horizon, à l’extérieur et à l’intérieur de lui même.

Je suis donc ici, en train de réserver l’hôtel et de me préparer pour ces jours d’immersion totale entre les Navigateurs, les passionnés, les curieux et beaucoup d’autres, prêts à s’inspirer pour leur 1er  Voyage : ils sont tous conscients qu’une fois qu’on part, on va rentrer à la «base», mais pour se préparer au prochain départ !

L’ambiance préparée « da Gardo », à Majano, par Monsieur Renzo et par Italo.. C’était simplement parfaite ! Beaucoup d’espace pour les motos, un jardin magnifique et plutôt vaste où beaucoup de gens ont campé avec leur tentes, un énorme hangar avec des tables et des bancs, l’écran géant avec le projecteur pour les présentations, points de ravitaillement : tous ce qu’il faut avoir pour accueillir au mieux  la marée rugissante qui est justement arrivée de l’extrême sud de l’Italie au nord de l’Allemagne.

Entre vendredi et samedi, on a vu des récits des voyages, des excursions dans les environs, des bavardages sans fin, des échanges d’informations et solutions pour mieux affronter les différents genres de situations typiques d’un voyage en moto !

Il y a eu des présentations pour des voyages de différents types : de l’itinéraire de 15 jours en tout-terrain en Albanie, à près de 2 ans de Vespa à la découverte de tout le continent américain ! Tout le monde a apporté son expérience: moi aussi, malgré quelques problèmes techniques résolus avec un travail d’équipe, j’ai pu raconter mes Voyages-exemple, ce que j’ai fait et ce dont je rêve pour continuer à promouvoir la non-discrimination.

À propos, si je devais faire un résumé de ces 3 jours, j’utiliserais justement les termes non-discrimination, harmonie, respect et Rêves partagés/eables !

Une expérience très positive, amusante et stimulante : c’est beau savoir qu’il y a tant de personnes spéciales !

Pietro

Pour télécharger le pdf du texte, Cliquez ici !

Posted in Calendrier. Bookmark the permalink.
shareto
Top